Le dernier des historiens latins

Aller en bas

Le dernier des historiens latins

Message par Upomavick le Lun 27 Fév 2006 - 21:35

AMMIEN MARCELLIN (330-400)
Cette narration, commencée au règne de Nerva, s'arrête après la catastrophe de Valens. Vieux soldat, et Grec de nation, j'ai fait de mon mieux pour suffire à ma tâche. Je donne ce livre du moins comme une oeuvre sincère, où la vérité, dont je fais profession, ne se trouve nulle part, que je sache, incomplète ou altérée. À d'autres plus jeunes et plus habiles le soin de reprendre mon récit! Je n'ai qu'un conseil à leur donner: c'est de travailler, plus heureusement que leur devancier n'a su le faire, à élever leur style à la hauteur de l'histoire. Ammien Marcellin, Historiae, XXXI, 16, 9.

C’est un grec originaire d’Antioche. Il fait une carrière militaire et administrative. Il sert notamment sous le règne de l’Empereur Julien (360-363) mais celui-ci meurt jeune, au combat contre les Perses. Ammien l’aimait beaucoup car il avait restaurer le paganisme, d’où son surnom d’Apostat.
Son oeuvre s'intitule Historiae ou plutôt Rerum Gestarum Libri: C’est une histoire de la Rome impériale dans la poursuite de Tacite, son modèle. Elle comportait 31 livres, mais nous n’avons pas conservé les 13 premiers. S’il poursuit Tacite, il recommence à partir de la mort de Nerva. Ammien Marcellin nous l’apprend lui-même. Or les 18 livres qui nous restent concernent les années 354 à 378 (la mort de Valens) ; bref l’Histoire contemporaine d’Ammien. Il semble étonnant que les 13 premiers livres concernent la période allant de 98 à 353. La disproportion est telle (1=>13 : 255 ans et 14=>31 : 25 ans) que l’hypothèse selon laquelle il y a eu deux ouvrages est apparue. Le premier allant de 98 à 337 (mort de Constantin) et le seconde de 337 à 378. Ou alors, les 13 premiers livres sont une bréviaire d’histoire, comme Velleius Paterculus l’avait fait avant lui.
Ammien Marcellin est tout comme Tacite, très pessimiste. C’est aussi un bon historien et un bon écrivain. Sa langue latine est celui d’un grec, un peu artificielle, mais pas dénuée d’intérêt. Il forçait le trait des personnages et les évènements. C’est une intelligence puissante. Il n’est pas Tacite mais il est néanmoins un bon historien.

Ammien Marcellin est le dernier des grands historiens de langue latine de l’Antiquité.

_________________
Damien
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 34
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier des historiens latins

Message par Deck le Lun 27 Fév 2006 - 21:38

Il n’est pas Tacite mais il est néanmoins un bon historien
Pas beson d'être Tacite pour être qualifié de bon historien, bien des historiens sont " bons ", même s'il n'est pas à moi d'en juger sans avoir les qualités de Tacite.
Cédric
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier des historiens latins

Message par Upomavick le Lun 27 Fév 2006 - 21:45

Oui, mais je reconnais bien là la propagande que mes profs de latin en secondaire et d'Antiquité au sens large (Latin, Civilisations et institutions de l'Antiquité, littérature latine et Heuristique de l'Antiquité) ont eu sur moi... C'étaient tous deux des fans de Tacite.

Maintenant, Tacite est il le meilleur historien? Je crois que se sont des débats interminables... Tacite n'est pas Suétone qui n'est pas Tacite, chacun d'eux a ses qualités et ses défauts, sans oublier Salluste... Néanmoins c'est 4-ci font parties d'un quattuor de tête incontournable à mon sens dans l'historiographie latine.

La seule chose certaine, Ammien est le dernier grand historien latin de l'Empire romain

_________________
Damien
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 34
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier des historiens latins

Message par Deck le Lun 27 Fév 2006 - 21:57

Oui bien sur vous avez raison, bien sur ce sont des incontournables.Ce sont des auteurs tès connus de part leurs écrits bien sur mais d'autres j'en suis sur ont le mérite d'être connus eux aussi pour leurs qualités de scripteurs.On pourrait même en faire un sondage, à savoir quel est votre historien préféré?
Cédric
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier des historiens latins

Message par Upomavick le Dim 27 Aoû 2006 - 11:52

Et puis tous les historiens ont leur "défaut", certains plus graves que les autres... Et puis un historien de l'antiquité n'écrit pas comme doit le faire un historien comme nous l'entendons dans notre monde occidental.
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 34
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier des historiens latins

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum