Découverte du grec ancien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Découverte du grec ancien

Message par Cadmos le Mer 10 Mai 2006 - 22:09

Je propose d'utiliser ce sujet pour découvrir le grec ancien. Je répondrai volontiers aux questions, et ceux qui ont une connaissance (peu importe le niveau) de la langue pourront bien sûr faire partager leur savoir !

Pour commencer, quelqu'un a-t-il une question sur la langue ? pirat
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Deck le Mer 10 Mai 2006 - 22:12

Je veux bien commencer, moi, profane de langue grecque!
Je voudrais savoir, si, en grec, comme en latin il existe différentes conjugaisons, et déclinaisons?
A+
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Cadmos le Mer 10 Mai 2006 - 22:35

Comme le latin ou l'allemand, le grec est une langue à déclinaisons.

Il existe 5 cas :
- le nominatif pour le sujet, et l'attribut du sujet
- le vocatif pour l'apostrophe (ex : ô Zeus !)
- l'accusatif pour le COD, mais aussi les CC évoquant le mouvement
- le génitif pour le complément du nom et le complément d'agent
- le datif pour de nombreux CC (évoquant plutôt l'immobilité) et le COS.

Ces cas s'appliquent à 3 genres : le masculin, le féminin, le neutre (surtout les noms de choses), au singulier et au pluriel.

Il existe en gros 3 types de declinaisons :
- la 1ere, surtout pour les noms féminins (principales terminaisons au nominatif en -è ou -a)
- la 2e, surtout pour les noms masculins (en -os)
- la 3e pour d'autres (terminaisons en consonnes)
Le problème (parmi d'autres) du grec, c'est qu'il y a beaucoup d'exceptions, par exemple les mots masculins de la 1ere déclinaison, ou des mots ayant leur propre déclinaison, etc...ce qui fait un nombre conséquent de déclinaisons à savoir (mais la plupart du temps, toutes suivent des règles claires de formation).

En ce qui concerne la conjugaison, on peut remarquer que les verbes se conjuguent sans pronoms personnels (comme en espagnol par exemple), ou alors pour insister (moi, j'ai fait ça).

Quelques temps : le présent, le futur, l'imparfait, l'aoriste, ... (les participes sont aussi beaucoup utilisés)

Les conjugaisons suivent cette règle de formation :
augment (préfixe é- ajouté pour les temps du passé) + radical + voyelle thématique + désinence (équivalent de terminaison).
Il existe autant de personnes qu'en français. Les voyelles thématiques sont dans l'ordre : o é é o é o (remarque : il existe des verbes "athématiques", sans voyelle thématique).
Les désinences diffèrent de nos terminaisons car il existe des classes de désinences : primaires, secondaires,... ce qui facilite la mémorisation.

Il existe trois voies : l'actif, le moyen (faire l'action pour soi) et le passif (on utilise l'expression "moyen/passif" car les deux voies ont souvent une même conjugaison).

Voilà ce qu'on pouvait dire sur les déclinaisons et la conjugaison. geek


Dernière édition par le Ven 12 Mai 2006 - 20:54, édité 1 fois
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Cassandre le Ven 12 Mai 2006 - 12:02

merci pour ce sujet, helléniste pendant seulement 2 ans, il y a fort longtemps je suis heureuse de redécouvrir cette langue !
avatar
Cassandre
Esclave
Esclave

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par clole le Mer 17 Mai 2006 - 10:45

Cadmos, tu dit que le grec est une langue à déclinaison comme le latin mais tu n'as pas donné l'ablatif comme 6 e cas. Est-ce un oubli de ta part ou n'y a-t-il pas d'ablatif en grec?

clole
Esclave
Esclave

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 10/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Cadmos le Mer 17 Mai 2006 - 13:35

C'est tout simplement qu'il n'y a pas d'ablatif en grec. Il existe peut-être un équivalent, mais le mot n'existe pas. afro
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Upomavick le Mer 17 Mai 2006 - 14:36

L'ablatif n'existe pas en grec. Les autres cas remplissent les fonctions de l'ablatif latin...

_________________
Damien
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 33
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Deck le Ven 19 Mai 2006 - 8:32

On doit donc utiliser quel cas pour transmettre cette fonction "ablative"?

Cédric
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Upomavick le Ven 19 Mai 2006 - 12:04

En bon historien de l'Antiquité (Bryaxis ne me contredira pas), je suis u bien piètre philologue... Very Happy Wink

Je sais que le datif rend certaines fonctions de l'ablatif. Mais c'est surtout le génitif.

_________________
Damien
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 33
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Cadmos le Ven 19 Mai 2006 - 14:16

Quels sont les valeurs de l'ablatif ? bounce
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Deck le Ven 19 Mai 2006 - 19:42

L'ablatif latin prend la fonction des compléments circonstanciels, entre autres, si l'on ne considère pas les ablatifs absolus!
Cédric
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Cadmos le Ven 19 Mai 2006 - 20:46

Les circonstantiels peuvent être exprimés en grec soit avec l'accusatif, soit avec le datif. Mais, on peut aussi avoir une proposition cironstantielle en utilisant un génitif absolu.

Le grec adore utiliser les participes présents pour faire des phrases du genre "s'étant passé telle chose, j'ai fait ça".
Ex : on a la phrase "èméras génoménès, o stratiôtès apèlthén", ce qui se traduit par le jour (èméras au génitif sg) s'étant levé (génoménès, participe aoriste de gignômai, ici se lever, au génitif), le soldat (o stratiôtès nominatif sg) partit (apèlthén, vient de apérkhomai, partir, conjugué à l'aoriste, équivalent du passé simple ou composé).
Cette traduction passe en français, même si on dirait plus facilement "le soldat partit car le soleil s'était levé".

D'autres phrases, comme "beaucoup de gens mentent, étant riches" (version grecque), se traduiront en français en introduisant une proposition circonstancielle. Ici, on traduira par "beaucoup de gens mentent, alors que/bien qu'ils soient riches". geek
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par yadönapya le Dim 14 Oct 2007 - 20:00

Si le grec ancien est une langue très intéressante, elle l'est encore plus écrite dans son alphabet originel. Voici donc un lien vers un clavier pour écrire grec ancien : http://www.lexilogos.com/clavier/ellenike.htm

L'ablatif latin est très généralement rendu par un génitif en grec :
- l'ablatif absolu est le correpondant presque exact du génitif absolu grec (le grec autorise le sujet du génitif absolu à être réutilisé dans la principale, pas le latin)
- les prépositions suivi de l'ablatif en latin sont généralement suivies du dénitif en grec, zB εκ + Gèn = ex + Abl.
avatar
yadönapya
Affranchi
Affranchi

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 27
Localisation : Volques Tectosages
Activité : préparationnaire à l'école nationale des Chartes
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.folkogspraak.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte du grec ancien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum