La justice en Grèce antique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La justice en Grèce antique

Message par Cadmos le Mar 30 Mai 2006 - 20:41

D'abord un petit descriptif :

La justice, à Athènes (la ville pour laquelle on a le plus de sources), était rendue par deux tribunaux : l'Aréopage, un reste des tribunaux archaïques qui s'occupait finalement de très peu d'affaires, et l'Héliée, le "tribunal populaire".
L'Héliée était composée de 6000 héliastes, qui bien sûr ne se réunissaient jamais en même temps. Une séance pouvait rassembler au minimum 201 héliastes (le nombre était toujours impaire pour éviter une égalité lors du vote).
Les votes n'étaient pas secrets comme maintenant, les héliastes votaient à l'aide de jetons. La décision était immédiatement appliquée, et la possibilité de faire appel n'existait pas. Les peines étaient diverses et variées : de l'amende banale à la peine de mort pure et simple. Bien sûr, la partie gagnante percevait une partie de l'amende, c'est pourquoi les "dénonciateurs professionnels" (les "sycophantes") se multiplièrent. La peine de prison était inconnue des Grecs.
Une grande différence avec notre système était l'absence de "ministère public", de procureurs, d'avocats. Les deux parties s'opposaient directement, sans aucun intermédiaire : l'accusé contre le plaignant. Dès lors, les meilleurs orateurs étaient pratiquement toujours gagnants. Mais des moyens de contourner ce système existaient, comme la possibilité de demander une aide bénévole d'un parent ou ami, qui venait argumenter en votre faveur. On pouvait aussi acheter les services d'un logographe, qui écrivait pour vous un disours "prêt-à-prononcer".

Que pensez-vous d'un tel système ? Quels défauts et/ou qualités lui trouvez-vous ? Et pourquoi ? rendeer
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La justice en Grèce antique

Message par Cadmos le Mar 20 Juin 2006 - 21:55

Hum... silent
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La justice en Grèce antique

Message par Mythos Sohtym le Mer 21 Juin 2006 - 15:28

...Mouais...
C'était pas le top du top quand même, tout dépend du charisme de l'accusé et du plaignant et ce n'est pas forcément celui qui parle le mieux qui est le plus inocent... Il devait y avoir beaucoup d'érreurs judiciaires. Et la peine de mort, c'est un peu excessif comme jugement à utiliser pour tout type de plaintes.

Mais, Cadmos, tu parles de l'Athénes de quelle période?
avatar
Mythos Sohtym
Paysan
Paysan

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 27
Localisation : Monastère des dieux antiques
Date d'inscription : 17/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.trop-fort.net/?news=17140

Revenir en haut Aller en bas

Re: La justice en Grèce antique

Message par Cadmos le Mer 21 Juin 2006 - 20:39

Je parle surtout de l'Athènes démocratique du Ve siècle. Pour les époques archaïques et héllenistiques, je ne sais pas vraiment...

C'est vrai qu'un gros défaut de ce système est qu'il repose sur la capacité rhétorique des acteurs du procès. Mais, bon, aujourd'hui encore, on a des bons avocats et des moins bons...
avatar
Cadmos
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 418
Age : 26
Localisation : Tyr
Activité : Prince
Loisirs : Rechercher les jeunes filles enlevées par des taureaux
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La justice en Grèce antique

Message par Upomavick le Sam 24 Juin 2006 - 22:41

Oui
Et a coté du logographe il y avait le système du synégore.
Celui ci assistait l'accusé et en fait prononcait le discours de défense a la place de l'accusé en qualité de témoins.
Le cas le plus célèbre fut certainement celui de Démosthène dans l'affaire e la couronne. Eschine accusait Ctésiphon d'avoir couronné Démosthène alors qu'il n'avait pas encore rendu ses comptes pour la restauration des murailles. Ctésiphon fait appel à Démosthène comme personne morale et c'est en fait Démosthène qui défendra Ctésiphon. Il défendra surtout sa politique contre Eschine

_________________
Damien
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 33
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La justice en Grèce antique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum