Vidal-Naquet : mort d'un historien de la Grèce antique

Aller en bas

Vidal-Naquet : mort d'un historien de la Grèce antique

Message par Upomavick le Ven 4 Aoû 2006 - 19:17

Ce samedi, l'Histoire et la pensée ont perdu l'un de leur représentant et défenseur : Pierre Vidal Naquet est décédé à l'âge de 76 ans.
Il aura été un intellectuel très engagé contre la torture pendant la guerre d'Algérie mais aussi contre le négationnisme du génocide des juifs dont furent victimes ses parents à Auschwitz.
Né le 23 juillet 1930 à Paris, Pierre Vidal-Naquet a quatorze ans quand ses parents sont arrêtés à Marseille en mai 1944, et disparaissent en déportation. Il entame des études d'histoire, devient agrégé, spécialiste de la Grèce antique.

Mais c'est en tant qu'intellectuel de gauche engagé contre la torture pendant la guerre d'Algérie et le négationnisme que Pierre Vidal-Naquet est le plus connu du grand public.
En 1958, il signe le Manifeste des 121, appel à la désobéissance contre la guerre d'Algérie, et publie son premier livre, "L'Affaire Audin". Il n'aura de cesse de dénoncer les atteintes aux droits de l'Homme.

Fin 2005 encore, il signait avec d'autres historiens de renom la pétition "Liberté pour l'histoire" demandant l'abrogation des lois limitant la recherche et l'enseignement de l'histoire (loi Gayssot sur le négationisme, loi sur le génocide arménien, loi Taubira sur l'esclavage et article sur les aspects positifs de la colonisation, abrogé en février dernier).

J'ai appris la nouvelle hier. Je suis heureux, il ne participera pas au prix Octavio Paz pour les plus courtes rubriques nécrologiques. Pour rappel le pauvre Octavio Paz, prix nobel de littérature, avait eu droit à 8 secondes!! Evidemment l'historien de l'Antiquité que je suis fut chamboulé d'apprendre le décès de l'un des plus grands.

Son engagement courageux pendant la guerre d'Algérie lui avait valut les foudres des autorités françaises. Il était pour moi le modèle même de l'intellectuel engagé. Il avait continué la lutte pour la vérité historique en combattant les négationnistes qui remettent en cause la Shoah.

Dans un autre registre, il avait été un des premiers avec Gilles Deleuze et Cornélius Castoriadis à dénoncer l'imposture intellectuelle qu'est Bernard-Henri Levy, ma tête à claque préférée...

Dans l'importante oeuvre de Pierre Vidal-Naquet, on citera notamment "La Raison d'Etat" (1962), "Mythe et tragédie" (1972, 1986), "La torture dans la République: essai d'histoire et de politique contemporaine, 1954-1962" (1972), "Les Assassins de la mémoire" (1987), "Face à la raison d'Etat. Un historien dans la guerre d'Algérie" (1989), "La Démocratie grecque vue d'ailleurs" (1990), "Réflexions sur le génocide" (1995) et "Les Crimes de l'armée française: Algérie 1954-1962" (2001).

Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) depuis 1969, Pierre Vidal-Naquet était officier de la légion d'Honneur ainsi que commandeur de l'ordre (grec) du Phénix.

Un petit hommage à un grand historien et à un grand homme.


_________________
Damien
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 34
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum