Les magistrats durant l'Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les magistrats durant l'Empire

Message par Crassus le Lun 28 Aoû 2006 - 23:40

On sait que sous la République, chaques magistrats avait un rôle bien précis à effectuer, et ces différents rôles étaient partagés (les consuls, les préteurs, les édiles...). Je me suis demandé ce que sont devenus ces rôles durant l'Empire. Ayant trouvé ma réponse, je vais vous en faire profiter, et cela enrichira le forum.

Les Consuls:
Comme sous la République, chaque année le Sénat élit deux consuls. Attention, les sénateurs n'élisent pas les consuls qu'ils veulent, mais ceux qui sont proposés par l'empereur. Les deux premiers consuls que l'on élit servent à donner leurs noms à l'année, on les appellent éponymes. Quelques temps après, ces derniers démissionnent, et sont remplacés par deux nouveaux que l'on appellent suffects. Les Consuls ne possèdent plus de pouvoirs militaires, mais par contre il garde ses pouvoirs religieux et judiciaires (pour les patriciens et les chevaliers).

Les Préteurs:
Ils gardent leur présidence lors des procès, et sont 18 à partir des années 100.

Les Ediles:
Ils conservent leurs pouvoirs, mais peu à peu, on les leurs retirent pour les donner aux fonctionnaires de la ville. Les édiles disparaîtront sous Alexandre Sévère.

Smile
avatar
Crassus
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 03/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jerhai.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Deck le Mar 29 Aoû 2006 - 13:12

Le temps que tout le monde lise ce sujet, je le laisse ici pour l'instant.
Je le transfèrerai plus tard, ou ferai une copie dans la catégorie Archives

Cédric
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Crassus le Mar 29 Aoû 2006 - 14:36

je ne comprends pas pourquoi tu veux le transférer dans archives. scratch
avatar
Crassus
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 03/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jerhai.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Crassus le Mar 29 Aoû 2006 - 20:48

Les Questeurs:
La questure est toujours le premier échelon de la carrière des honneurs. Depuis Auguste, il y a 20 questeurs qui devaient s'occuper du pavement de la route, mais l'empereur Claude (de 41 à 54) remplaça cette tâche par celle de l'organisation des jeux. Alexandre Sévère (de 222 à 235) la supprima étant donné que seuls les riches pouvaient organiser les jeux du cirque. A partir de Claude, on trouve plusieurs types de questeurs. Tout d'abord, il y a deux questeurs de l'empereur (Quaestores augusti) qui sont chargés de remplacer le prince au Sénat lorsqu'il est abscent. Puis, on trouve deux questeurs urbains (Quaestores urbani) qui sont sous les ordres du préfet de la ville. Ensuite, viennent quatre questeurs consulaires (Quaestores consuli) qui sont sous la charge des deux consuls. Enfin, dans chaques provinces, il y a un questeur (Quaestores pro praetore) qui contôle la levée des impôts.
avatar
Crassus
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 03/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jerhai.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Deck le Mer 30 Aoû 2006 - 13:18

je ne comprends pas pourquoi tu veux le transférer dans archives.

Eh bien cet article fait office de "base de données" sur les magistrats de Rome.Comme la catégorie Archives regroupe ds informations et que ton post en est une, j'ai pensé que ce serait une bonne idée.
avatar
Deck
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Bryaxis le Mer 30 Aoû 2006 - 15:40

Grishnâk a écrit:
Les Consuls:
mais par contre il garde ses pouvoirs religieux et judiciaires (pour les patriciens et les chevaliers).

Que veux tu dire par là ? Parce que les chevaliers ne peuvent devenir consuls, sauf en cas d'annoblissement au rang de sénateur par l'Empereur, dans quel cas ils doivent suivre l'ensemble du curiculum vitae sénatorial classique.

_________________
N'hésitez pas à visiter mon site : www.bryaxis.be

Et si Rome n'était jamais tombée aux mains des barbares ? : http://www.bryaxis.be/?page_id=105

Des photos de sites et monuments antiques par centaines ? : http://picasaweb.google.be/bryaxis
avatar
Bryaxis
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Activité : Historien de l'Antiquité, étudiant en sciences et technologies de l'information et de la communicati
Loisirs : Lecture, informatique, ...
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bryaxis.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Crassus le Jeu 31 Aoû 2006 - 23:24

Excuses moi, je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire, c'est que les consuls avaient perdus leurs pouvoirs militaires, mais en revanche, ils ont gardés leurs tâches religieuses (je sais pas, d'ailleurs, en quoi elles consistaient, donc si toi ou quelqu'un d'autre pourrait me le préciser...) et judiciaires (si mes souvenirs sont bons, celà consistait entre autre à présider des jugements) seulement pour les patriciens et l'ordre équestre (chevaliers).

J'espère avoir été un peu plus clair...
avatar
Crassus
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 03/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jerhai.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Bryaxis le Sam 2 Sep 2006 - 22:30

Bon, reprenons un peu nos notes sur les consuls...

Les consuls sont les héritiers des fonctions royales. Le roi était chargé d'assurer le lien entre les hommes et les dieux, de commander les armées et plus généralement de diriger la cité. Lorsque l'on abroge la fonction royale on va diviser ces pouvoirs entre différents personnages : le Pontifex Maximus et les consuls principalement.

Sous la République les consuls assument toutes leurs fonctions simultanément. Cependant la nécessité de mener des opérations toujours plus lointaines fait qu'au premier siècle avant notre ère l'exercice d'une partie des pouvoirs consulaires est dissocié de l'exercice de la magistrature. En clair les consuls vont exercer leurs fonctions civiles et religieuses à Rome ( présider les assemblées et le Sénat, veiller au respect des rites, ect... ) l'année de leur élection puis après exercer des commandements hors de Rome, dans une zone de compétance et avec des pouvoirs bien définis qui constituent la "provincia" des magistrats devenus pro-magistrats puisque sortis de charge. Un intervale de temps de 5 ans va bientot etre imposé entre l'exercice du consulat et le pro-consulat.

Sous l'Empire le système reste le même, avec une particularité : l'Empereur dispose de pouvoirs supérieurs à ceux des consuls et pro-consuls et décide avec le Sénat des attributions de provincia. Cependant les pouvoirs des consuls n'étaient en rien diminués, c'est juste qu'un poste de rang supérieur, celui d'empereur, avait été créé.

C'est dans ce cadre, en tant que consuls, qu'ils vont présider des procès pour affaires criminelles soumis aux Sénat, les autres affaires étant traitées par les tribunaux des prêteurs où siégeaient des chevaliers. Avec le temps et parce que les Sénateurs se désintéressaient de la justice, les chevaliers s'occuperont également des affaires criminelles.

Pour en revenir aux fonctions religieuses des consuls, je n'ai pas les bons livres a la maison. Mais, de mémoire, outre une nuit de veille dans le temple de Jupiter et pélérinage au sanctuaire fédéral latin du mont albain à l'entrée en charge, ils étaient chargés de plusieurs rituels, avaient droit ( en tant que porteur d'imperium, comme les preteurs ) à célébrer un triomphe ( victoire offerte à Jupiter dans une cérémonie religieuse ), sans parler de prendre les auspices.

Voila qui j'espère t'éclaire un peu !

_________________
N'hésitez pas à visiter mon site : www.bryaxis.be

Et si Rome n'était jamais tombée aux mains des barbares ? : http://www.bryaxis.be/?page_id=105

Des photos de sites et monuments antiques par centaines ? : http://picasaweb.google.be/bryaxis
avatar
Bryaxis
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Activité : Historien de l'Antiquité, étudiant en sciences et technologies de l'information et de la communicati
Loisirs : Lecture, informatique, ...
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bryaxis.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Crassus le Dim 3 Sep 2006 - 11:46

Donc en fait pour résumer la fonction des consuls sous l'Empire (puisque le sujet est sous l'empire et non pas sous la République), on peut dire que c'est plutôt un rang de prestige où l'on ne s'occupe plus beaucoup (ou même pas du tout?) des affaires politique de l'état; seul a subsisté, de leurs anciens pouvoirs, leurs rôles judiciaires, et religieux. Il me semble que ce dernier devait être plutôt important vu la croyance des Romains qui n'est pas toute jeune; en effet, c'est depuis que le roi Numa Pompilius a instauré à Rome cette croyance religieuse pour conserver la paix dans un tout jeune état où les guerres avaient fait rage sous son prédécesseur (Romulus). Mais là je m'écarte un peu du sujet.

Si tu veux rajouter des choses à ce que j'ai dit Bryaxis (ou quelqu'un d'autre), vas-y car il doit manquer pas mal de choses.
avatar
Crassus
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 03/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jerhai.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Bryaxis le Lun 4 Sep 2006 - 2:10

On va dire plus simplement ceci : les consuls ne formulent plus la politique mais appliquent celle de l'Empereur. De décideurs ils sont devenus administrateurs. Cependant le profil de la charge et le fait qu'il s'agisse d'un pallier incontournable pour atteindre les charges ( lucratives ) de gouverneur de provinces consulaires font que la noblesse romaine cherche toujours a remplir cette fonction Smile

_________________
N'hésitez pas à visiter mon site : www.bryaxis.be

Et si Rome n'était jamais tombée aux mains des barbares ? : http://www.bryaxis.be/?page_id=105

Des photos de sites et monuments antiques par centaines ? : http://picasaweb.google.be/bryaxis
avatar
Bryaxis
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Activité : Historien de l'Antiquité, étudiant en sciences et technologies de l'information et de la communicati
Loisirs : Lecture, informatique, ...
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bryaxis.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Upomavick le Lun 4 Sep 2006 - 12:37

Et que donc les besoins en "personnel" vont faire que la charge se multipliera avec les consuls éponymes et les suffects comme cela a été dit plus haut...
avatar
Upomavick
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 33
Localisation : Samaravia, Germanie Inférieure, Civitas Tungrorum
Activité : licencié en histoire de l'antiquité
Loisirs : Théatre, Histoire, Astronomie
Date d'inscription : 25/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://damienmarcellin.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les magistrats durant l'Empire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum