Loki (mythologie nordique)

Aller en bas

Loki (mythologie nordique)

Message par Médyr le Dim 15 Jan 2006 - 14:24

Loki

Etymologie :
Nor : Loki ou logi
Germ : Logaz
I.E : Leuks (lumière)
Ljuka : fermer, conclure

Correspondance :
Syrdon

Nom
Hvedrungr, « braillard ».Gammeleid , «voie de vautour ». Lögseims fadir, « le père du lien de la mer ». Logi « feu ». Loptr « air »…
« Il y a encore, compté parmi les Ases
celui que certains appellent « calomniateur d’Ases » et « initiateur des tromperies »
et « honte de tous les dieux et de tous les hommes »
il porte le nom de Loki ou Lopt »
(Edda)
Plusieurs expressions sont dérivées de son nom. Par exemple, quand le feu crépite, on dit que « Loki bat ses enfants ». La coquiole, mauvaise herbe, est surnommé l’avoine de Loki (lokeshaver) en flamand

Description :
Beau et séduisant. C’est ainsi qu’apparaît Loki le plus fréquemment.
Néanmoins dans des textes plus anciens il apparaît comme un petit être repoussant et difforme (cela relève plus ici du folklore que du mythe).

Attributions :
Un lien semble l’unir au feu « loge » un autre à l’élément de l’air « loptr » (qui a donné Luft en allemand).
Loki n’a aucune attribution directe autre que d’exister en tant que tel.
Malgré tout un deuxième niveau de lecture laisse apparaître un ensemble d’attributions assez large à Loki. Il est le symbole de l’intelligence sur l’instant (voir en cela la correspondance avec Lodurr qui ne serait autre que Loki dans la 17 éme strophe de la Voluspa). C’est lui qui donne à Askr et Embla la capacité de communiquer (parole et belle couleur).
De plus Loki est un géant ayant le statut d’Ase. La terre primordiale, le début lié au mystique. Il est le lien entre les deux et en développant un peu c’est aussi entre ces deux entités que doivent se situer les êtres humains. Loki de part ce statut et de part son comportement est le Dieu le plus proche des hommes. Celui qui fonctionne comme eux faisant des expériences se rétractant, renouvelant. Il n’a en rien le coté immuable des Dieux ou des géants.
Enfin Loki est le Dieu de la sorcellerie. Il maîtrise les métamorphoses, a un lien avec le monde souterrain (et c’est le seul mis à part Odhin) ou il est souvent. Et son statut bâtard ne peut que faire penser à celui des sorciers pendant la période du Moyen age.

Attributs
Des chaussures lui permettant de courir dans les airs et sur les flots.
Laevateim, « rameau nuisible », une épée magique capable (et c’est la seule) de tuer le coq Vidofnir. Loki l’a lui-même forgé lors dans séjour en enfer.



Généalogie :
Père : Frabauti : « celui qui en frappant fait naître le feu ».
Mère : Laufey « Ile boisée » ou de Nal « aiguille »
Loki est donc le fils d’un couple (à priori de géant) ou l’un fournit le combustible et l’autre l’enflamme !
Epoux de Sygn, il a avec elle un ou deux enfants selon les versions. Vali et Narfi (Narvi). Vali n’apparaissant que dans certains récits (dans les autres il est le fils d’Odhin).
Il a eu pour maîtresse Angrboda avec laquelle il eu trois enfants : Fenrir, Jjormungandr et Hel.
Il est aussi « la mère » de Sleipnir.
Loki semble avoir eu des aventures avec de nombreuses déesses comme il s’en vante lui-même chez Aegir.


Particularisme
Un Ase à part
Loki n’est un Ase que d’adoption. Et cela car il est le frère de « sang d’Odhin ». Sans quoi Loki resterait certainement à son statut de Géant du fait de ses parents. Ce lien très fort (fostbroedralag) avec Odhin justifie, a lui seul, sa place comme Ase et aussi son impunité après la mort de Baldr. Odhin étant le « père des Dieux » il semble logique que le serment qu’il a passé avec Loki soit respecté par tous.
« Te souviens-tu, Odhin,
quand jadis nous deux mêlâmes notre sang ?
Boire de la bière tu t’y refusais
Si elle ne nous était offerte à tous les deux. »
De plus Loki est l’entité la plus proche D’Odhin. Tous les deux n’hésitent pas à employer la ruse pour arriver à leur fins. Tous les deux sorte des difficultés par la réflexion plutôt que par la force physique. Même si dans le cas d’Odhin c’est de l’intelligence à plus long terme que pour Loki. Enfin tous les deux sont très proches des sorciers.

Un vecteur de mouvement :
Loki et sa descendance incarnent le désordre dans la mythologie nordique (et non le mal ce précepte n’ayant aucune valeur). Il s’oppose donc aux autres déités qui symbolise l’ordre (vertu principal chez les hommes du Nord). Les actes posés par Loki amènent une réaction des tenants de l’ordre pour un retour à une homéostasie, le tout sous l’égide du destin auquel ni les tenants de l’ordre ni ceux du désordre ne peuvent se soustraire. Loki est donc un moteur, un facteur d’évolution dans la mythologie nordique. Sans lui les Dieux attendraient la fin des temps (qui ne viendrait pas puisque dépendant des actes de Loki). Loki peut donc être qualifié d’instrument du destin, car sans lui rien n’arriverait et le temps serait comme figé.

Celui qui joue avec le feu :
Le meilleur
Comme le feu et l’air Loki peut être positif ou négatif. Il est capable du meilleur comme du pire. Compagnon de route privilégié d’Odhin et de Thor, il les a de nombreuses fois aidés à se sortir de mauvais pas. Dans la Trymskivida, Loki aide Thor et se moque de lui mais de façon anodine plus par boutade que par raillerie.
Si par des actes inconsidérés ou stupide il place les Dieux dans des situations embarrassante, il n’a pas son pareil pour retourner la situation. Lors de la construction d’Asgard, c’est grâce à Loki que les Dieux possèdent cette forteresse et c’est grâce à Loki qu’Odhin possèdent Sleipnir.
« Quand ils formulèrent ces conditions,
il demanda qu’on lui permit de recevoir l’aide de son cheval, qui s’appelait Svadilfoeri.
Loki fut cause qu’on lui accorda cela »
(Edda)
Dans ce cas Loki semble plus avoir le rôle de bouc émissaire que d’investigateur réel de problème. La suite tragique est certainement plus à mettre sur le compte de l’accord des Dieux que de l’ajout de cette condition (sans laquelle le pari n’aurait peut être pas eu lieu). Néanmoins Loki répare par la suite ce que l’on considère comme sa faute.
C’est aussi du fait de Loki que les Dieux reçoivent des nains Brokkr et Sindri des magnifiques cadeaux qui seront indissociable de leur puissance (Mjolnir, gnugnir, Skidhbladhnir …entre autres).
Comme le pire
Loki n’hésite pas non plus à mentir ou provoquer des drames par pur intérêt. Néanmoins Odhin ne fait-il pas de même. Ces deux déités se retrouve sur ce point.


Un être maléfique ?
Déformation lié au christianisme qui à fait de Baldr une image du Christ et de Loki celle de Lucifer. Les sociétés nordiques n’étaient pas fondées sur le manichéisme propre au religion monothéiste. Pour le peuple du Nord , comme dit précédemment, le dualisme opposait ordre à désordre. Par la Loki incarne le désordre, mais celui ci permet à l’ordre de se faire valoir en agissant sans quoi il attendrait son destin. Loki par sa présence amène donc l’existence des Dieux et surtout celle du destin inéluctable. Car sans désordre l’ordre ne bouge pas et si l’ordre ne bouge pas le destin est figé.
Loki, plutôt qu’incarner Lucifer, donne l’image d’un petit garnement ou diablotin qui va en faire toujours plus rattrapant ses erreurs, se repentant et recommençant inexorablement.
« Loki, fils de Laufey, avait fait la mauvaise farce de couper toute la chevelure de Sif
Quand Thor s’en aperçut, il se saisit de Loki
Et il lui aurait broyé les os,
Si Loki n’avait juré qu’il obtiendrait des elfes noirs de faire pour Sif une chevelure d’or… »
(skaldskaparmal)
Et ce jusqu’à ce que la chance (le destin ?) ai été tenté une fois de trop et qu’il n’y ai plus moyen de faire marche arrière. Et c’est ce qu’il se passe avec la mort de Baldr, cette fois le « jeu » a été trop loin et Loki connaissant comme les autres la signification de cet acte ne peut plus revenir en arrière comme il sait qu’il ne peut plus retourner avec les Dieux. Quelle autre voie suivre alors que celle qui l’amènera à conduire l’armée opposé aux Dieux. Ce comportement est, à mon avis, la plus belle traduction du destin. Quoiqu’il en soit ta fin est déjà écrite, tu ne l’a connais pas mais tu sais qu’elle est prête donc quand tu fais quelque chose fait le au maximum. Loki comprenant que la fin arrive se montre plus digne de son statut de Dieu qu’il ne l’avait jamais été, il a affronté son destin, celui qui le faisait aller contre les autres. (il est important de noter dans ce développement que si les Dieux savent que la mort de Baldr annonce leur fin ils ne savent pas comment celle ci va arriver, et dans les textes les sous-entendus concernant Loki sont facile à comprendre pour nous qui avons l’intégralité de l’histoire ! Les prédictions étaient des énigmes à plusieurs sens et même si la fin était sur, l’avènement de celle ci n’était pas définis).




Culte
Néant. Nous ne retrouvons aucunes traces toponymique ou onomastique de Loki. De plus il est important de noter que c’est une divinité uniquement scandinave et qu’il n’existe pas chez le reste des germains. Loki n’apparaît qu’à partir du IX éme siècle dans les contes des Scaldes, avant il est quasiment inexistant.


Histoire
(Seulement quelque unes au vue du nombre possible)

Le premier couple d’Hommes
Loki fait à priori partie de la « triade » de Dieux ayant créé le premier couple d’être humain. La Voluspa décrit comment Odhin, Hoenir et Lodurr (Loki) firent de deux morceaux de bois la première femme (Embla) et le premier homme (Askr), en leur donnant chacun quelque chose.
«Alors que les fils de Bor marchaient le long du rivage de la mer,
ils trouvèrent deux arbres.
Ils les relevèrent et façonnèrent deux hommes :
Le premier leur donna le souffle et la vie,
Le second l’intelligence et le mouvement,
Le troisième l’apparence, la parole, l’ouie et la vie.
Ils leur donnèrent aussi des vêtements et des noms :
L’homme fut appelé Ask et la femme Embla.
Ce fut d’eux que naquit la race humaine… »
(Edda Snorri)

La Loksanna « esclandre de Loki »
Cette prose décrit un repas donné par le géant Aegir pour les Dieux. Thor manquait à l’appel car ils chassait le troll au loin. Loki aussi était absent mais lui parcequ’il n’avait pas été invité, les Dieux n’avaient pas envie de le voir ni d’être avec le Rabani du meurtre de Baldr. Cette histoire se passe après la mort de Baldr. Les dieux avaient commencé à festoyer quand Loki se présenta et comme personne ne voulait céder sa place il fit prévaloir à Odhin leur serment. Odhin demanda alors à Vidhar de lui céder son siège. Loki commença alors à insulter tout les Dieux, personnes ne réussissant à contrer ses dires ; Odhin lui-même parait être dépassé. Et Loki de déverser tout son fiel, jusqu'à ce qu’un roulement de tonnerre annonce l’arrivé prochaine de Thor ce qui fait fuir Loki qui doute que ce dernier Dieu ne respecte les lois de l’hospitalité.

La fuite et la capture :
Loki s’enfuit et pur échapper aux Dieux à sa poursuite il se terre dans une maison ouverte au quatre vent pour pouvoir scruter en toute direction. Le jour il se transforme en saumon pour se dissimuler au regard. En pensant au moyen que les Dieux auraient de le capturer, il se mit à fabriquer un filet. Or Odhin du haut de Hlidskiaf aperçut Loki. Celui ci remarquant l’arrivé des Dieux jeta le filet dans le feu et courut se réfugier sous la cascade de Franang.. Les Dieux essayèrent d’attrapé le Loki/saumon en vain, et ce jusqu'à ce que Kvasir, apercevant les cendres du filet comprenne de quoi il s’agissait le dise aux autres Ases. A l’aide du filet les Dieux finirent par l’attraper.
Loki fut enchaîné dans une caverne. Il assista à la mort de son fils Narfi déchiqueté par son propre frère métamorphosé en loup. Les Ases se servirent des boyaux de Narfi pour lier Loki à trois grandes pierres plates (une sous ses épaules, une sous ses reins et la dernière sous ses jarrets). Ces liens devinrent comme du fer et seul l’annoncement du Ragnarokk pourra les faire céder. Skadi mis sur la tête de Loki un serpent venimeux de tel façon que son venin coule sur son visage en entraînant d’horribles souffrance. Mais la bonne Sygn restât à coté de son époux tenant un bol pour protéger le visage de Loki des méfaits du venin. Néanmoins quand elle vide le bol, quelques gouttes atteignent le visage du calomniateur des Ases et à ce moment là la souffrance est tel que Loki fait trembler la terre au alentours.


Ragnarokk
Loki libéré marche à la tête des géants contre les Dieux.
« de l’est vogue le bateau,
sur la mer vont venir
Les hommes de Muspell,
Et Loki le gouverne. »
Voluspa

Loki affrontera Heimdall et les deux s’entretueront.


Gesta Danorum
Loki n’est pas présent dans l’écrit de Saxo Grammaticus, néanmoins sont rôle est repris par d’autre « figurants ».


Pour finir le Conflit historique :
Loki a soulevé beaucoup de polémique concernant sa réelle existence. Nous ne les retracerons pas dans cette fiche ; Il est juste bon de noter que son existence et que la « véracité » des différents poèmes (notamment l’Edda) ne semble pas facilement être remise en cause. En tout cas pas suffisamment pour infléchir la réalité de Loki. Le seul point litigieux est la correspondance à Lucifer ou au mal qui n’est là qu’un apport du christianisme. Certaines strophes de l’Edda de Snorri ont été rajouté aux textes originaux et cela semble accentuer le coté manichéen. Important de part sa place et son rôle, Loki n’en reste pas moins un personnage clef de la mythologie nordique.


PIKETTY Yvain 09/2005


Dernière édition par Nanatsu le Mer 27 Déc 2006 - 16:14, édité 1 fois
avatar
Médyr
Modérateur général
Modérateur général

Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 38
Localisation : lille
Activité : Educateur spécialisé
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://travail-social.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum