Bouddha

Aller en bas

Bouddha

Message par Cuauhtémoc le Dim 12 Fév 2006 - 17:23

À l'origine, le bouddhisme n'est pas une philosophie, mais une « leçon de choses » (Dhamma), l'enseignement de la réalité, un exposé des faits, de la souffrance, de son origine et de sa cessation pour finalement atteindre le Nirvana. Il devient par la suite une philosophie et dans certaines écoles une religion, considérée aujourd'hui comme une « science de l'esprit », inspirée par les enseignements de celui que l'on nomme le « Bouddha historique », un chef spirituel qui vécut au Ve siècle avant l'ère chrétienne (les années de sa naissance et de sa mort, ou parinirvāṇa, ne sont pas claires ; il aurait vécu à peu près quatre-vingts ans, mais les traditions ne s'accordent pas (c'est la tradition la plus ancienne, de langue pāḷi, qui a semblé longtemps la plus probable (naissance -624, mort -544) mais la communauté scientifique actuelle, depuis 50 ans, opte plutôt pour une durée de vie raccourcie et « rajeunie » : naissance vers -460, mort vers -400). De son vrai nom Gautama, de la famille Śākya (Siddhârtha est un prénom inventé au début de l'ère chrétienne, surnom « Shakyamuni », le sage des Śākya ; en pāḷi : Siddhattha Gotama), il serait né à Kapilavastu (Uttar Pradesh), de la reine Māyā et du roi Śuddhodana, dans une famille de kṣatriya (caste des nobles-guerriers).


La vie du Bouddha est riche en légendes décrivant des miracles, des apparitions divines. Il n'est cependant pas possible de nier qu'un guide spirituel nommé Siddhārtha Gautama ait existé. Le monde hindouiste, à cette époque, était agité par d'importantes dissensions philosophiques et spéculatives ; c'est d'ailleurs à ce moment que le jainisme a fait son apparition. Pour être signifiant au sein de son milieu socio-culturel, le bouddhisme s'est d'ailleurs imprégné d'hindouisme, duquel il a adopté nombre de concepts (en les modifiant sensiblement parfois), comme le cycle des réincarnations, saṃsāra, qu'il réinterprètera en « cycle des renaissances » — puisqu'il affirmera l'inexistence de toute âme pouvant se « réincarner » — ou encore la loi de l'acte — le karma — et de la rétribution des mérites et fautes accomplies au cours du cycle. Le Bouddha souligne bien qu'il n'est ni un dieu, ni le messager d'un dieu, et que son système de pensée n'a pas d'origine divine, mais qu'il est plutôt axé sur la compréhension de la nature de l'esprit humain, lequel pourrait être redécouvert par toute personne par ses propres moyens et par l'expérience; le bouddhisme des origines niait même la création du monde par les dieux, la rédemption ou la révélation. Aujourd'hui, certains courants du bouddhisme considèrent ces concepts comme samsariques, puisque duels, et donc non-contradictoires avec la réalité ultime (non duelle).


Dernière édition par le Mar 14 Fév 2006 - 12:37, édité 2 fois

_________________
"Namēchtlapaloa, namēchciyauhquetza, namēchciyappōhua.": Je vous salue, je vous souhaite la bienvenue, je vous encourage.
avatar
Cuauhtémoc
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 295
Age : 29
Localisation : Dans le palais de l'empereur à Mexico-Tenochtitlan.
Activité : Lycéen au calmecac de la capitale aztèque.
Loisirs : Littérature, cinéma, histoire, archéologie, jeux vidéos, séries TV...
Date d'inscription : 31/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha

Message par Kongzi le Lun 13 Fév 2006 - 22:19

Peut tu aussi donner des informations sur Siddhârta Gautama lorsque celui-ci n'était qu'un Bodhisattva "être promis à l'Eveil".
avatar
Kongzi
Esclave
Esclave

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 28
Localisation : Metz
Activité : Lycéen en STL Physique
Loisirs : La lecture, la Chine, le sport, le cinéma, les langues, l'Inde, la mythologie, les Simpsons,etc...
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha

Message par Cuauhtémoc le Mar 14 Fév 2006 - 13:13

Naissance du bouddhisme

Le bouddhisme fut fondé en Inde au Ve siècle av JC.

Siddharta Gautama a pour père le chef de Kapilavatsu. Il connait d'abord la vie de palais avant d'en partir afin de rechercher la solution à la souffrance.

Le Bouddha fut influencé par les concepts de son époque. Il eut pour maître le brahmane Arada Kalama , mais ce qu'il apprit - maîtriser le septième dhyana, la sphère du néant - ne lui sembla pas suffisant. Il se rendit à Rajagrha et prit comme second maitre Udraka Ramaputra, qui lui enseigna le huitième dhyana, la sphère de ni perception ni non-perception. Là encore, le Bouddha estima ne pas avoir trouvé la voie vers le nirvana.

Pendant six ans, il pratiqua les austérités avec cinq autres ascètes méditants. Il faillit mourir et décida de trouver une autre voie ; ses amis pensèrent qu'il délaissait la pratique.

Le Bouddha atteignit cependant l'éveil et sut convaincre les cinq méditants de son accomplissement, prononçant le premier sutra. Par la suite, il sut convaincre de très nombreuses personnes qui rejoignirent le Sangha.

Le Bouddha n'a rien écrit lui-même, mais il énonça de très nombreux discours. Au moment de sa mort, son enseignement connait déjà une grande popularité, et l'enterrement du Bouddha sera l'occasion d'un partage de reliques, contenues dans des stupas.


Après la mort de Gautama

Premier Concile

Le concile de Rajagrha fut d'abord l'occasion de mettre par écrit le Tipitaka. ainsi sont rédigées trois corbeilles :
-le Vinaya pitaka, qui regroupe les règles monastiques.
-le Sutta pitaka, qui regroupe les discours attribués au Bouddha.
-l'Abhidharmma pitaka, une somme importante de commentaires.
Selon l'approche bouddhique, Ananda restitua de tête le sutta pitaka, que Upali énonca le Vinaya pitaka et que Mahakasyapa restitua l'Abhidhamma.

Deuxième Concile

Le concile de Vaisali se déroula vers 367 av J.-C.

Troisième concile

Le concile de Pāṭaliputra pose question. Les textes qui le mentionnent ne sont pas d'accord sur les dates ni sur les événements (mais le concile aurait eu lieu vers 250 avant J.-C.). De plus, les sources du Mahayana mentionnent à la place un autre concile, le concile du Cachemire.

Le troisième concile fut un moment de désaccord. Il marqua la création d'au moins deux groupes : un groupe d'anciens, les Sthavira - à l'origine du Hinayana , et un groupe majoritaire, le Mahasanghika, à l'origine du Mahayana.

Une autre version fait naître d'emblée quatre groupes qui se subdivisèrent ensuite en dix-huit écoles anciennes.

Açoka

Fragment du sixième pilier de l'édit d'Açoka.Açoka devint empereur en 268 avant J.-C. Après avoir mené une guerre contre les Kalinda coûtant la vie de 100 000 hommes, il se convertit au bouddhisme et fit graver un édit sur une pierre, en 260 avant J.-C. Açoka passa un an avec la communauté des moines et fit construire de nombreux stupas.

Cet empereur fut responsable de la large diffusion du bouddhisme theravada en Inde et en Asie.

_________________
"Namēchtlapaloa, namēchciyauhquetza, namēchciyappōhua.": Je vous salue, je vous souhaite la bienvenue, je vous encourage.
avatar
Cuauhtémoc
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 295
Age : 29
Localisation : Dans le palais de l'empereur à Mexico-Tenochtitlan.
Activité : Lycéen au calmecac de la capitale aztèque.
Loisirs : Littérature, cinéma, histoire, archéologie, jeux vidéos, séries TV...
Date d'inscription : 31/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha

Message par Skipp le Jeu 2 Aoû 2007 - 22:23

A savoir que le bouddhisme n'aurait pas eû une aussi grande extension sans les conquêtes d'Alexandre le Grand... dont un des résultats fut la fondation des royaumes gréco-bactriens. Car c'est à partir de ces royaumes que le bouddhisme se diffusa en Asie vers la Chine, le Tibet, la Mongolie, via la route de la soie.
avatar
Skipp
Affranchi
Affranchi

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 44
Localisation : Marne
Loisirs : Détection, Histoire et Terrariophilie
Date d'inscription : 17/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.cegetel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha

Message par Cuauhtémoc le Ven 3 Aoû 2007 - 18:34

Je ne sais pas trop... Pourrais-tu argumenter davantage pour étayer cette déduction?
Le royaume d'Ashoka, le grand monarque qui a permis une large diffusion du bouddhisme dans le sous-continent indien, était gréco-bactrien il me semble. Mais il est bien possible que, sans Alexandre, cette "religion" aurait très bien se développer je pense ; cela n'empêche rien.

_________________
"Namēchtlapaloa, namēchciyauhquetza, namēchciyappōhua.": Je vous salue, je vous souhaite la bienvenue, je vous encourage.
avatar
Cuauhtémoc
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 295
Age : 29
Localisation : Dans le palais de l'empereur à Mexico-Tenochtitlan.
Activité : Lycéen au calmecac de la capitale aztèque.
Loisirs : Littérature, cinéma, histoire, archéologie, jeux vidéos, séries TV...
Date d'inscription : 31/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha

Message par Skipp le Lun 13 Aoû 2007 - 22:40

Cuauhtémoc a écrit:Je ne sais pas trop... Pourrais-tu argumenter davantage pour étayer cette déduction?
Le Bouddhisme est originaire de l'Inde du nord... Il commença à se diffuser hors de l'Inde via les royaumes gréco-bactriens. C'est sous l'Empereur Açoka qu'il connu sa plus large diffusion dans le sous-continent indien... Mais à la mort d'Açoka l'Empire se morcelle... et les brahmanes de l'hindouïsme se rebellent et prône le retour à l'ancienne religion. Plus tard, les kushans envahissent les royaumes gréco-bactriens et se fondent dans cette culture. Les missions de moines bouddhistes s'intensifièrent alors. Les spécialistes dénotent une indéniable influence gréco-bactrienne dans les représentations du Bouddha du nord de l'Asie... signant par là, l'influence de la culture gréco-bactrienne dans la diffusion de cette philosophie (ou religion tout dépend de comment on conçoit le bouddhisme).

Bien qu’il subsiste beaucoup d’incertitudes concernant l'évolution du bouddhisme dans les royaumes grecs et l’Empire Kouchan, du fait de sa disparition à partir du VIIe siècle, il est certain que le gréco-bouddhisme est un maillon essentiel de l’histoire de cette religion. La région fut en effet un centre de diffusion vers le Tarim, puis la Chine et enfin tout l’Extrême-Orient. Son influence s’exerça aussi sur le bouddhisme tibétain, par l’intermédiaire entre autres de l’école yogacara fondée par les Gandharais Asanga, Maitreyanatha et Vasubandhu. Au IIe siècle, l’empereur kouchan Kanishka Ier aurait convoqué un concile (dit concile du Cachemire), considéré comme le premier concile mahayana (« concile des hérétiques » selon la tradition theravada), pour faire rédiger le canon des sarvastivadin ; il aurait aussi ordonné la traduction en sanskrit des sutras rédigés jusqu’alors en gandhari.

Quelques missionnaires d'Asie centrale :
- Le kouchanais Lokaksema , premier traducteur bouddhiste de la cour de Chine, arriva à Luoyang en 178 sous les Han où il travailla dix ans.
- Selon le Livre des Liang, cinq moines gandharais se seraient rendus en 485 à Fusang (扶桑), qui pourrait se trouver sur l’archipel japonais.
- Bien qu’on considère en général que Bodhidharma (Ve-VIe siècle), patriarche du chan en Chine, est venu du sud de l’Inde, la première source qui le mentionne le fait venir d’Asie centrale.
- Le père du traducteur Kumarajiva (IVe siècle) venait du Cachemire et c'est dans cette région qu'il débuta sa formation bouddhiste ; sa mère s'y serait rendue pour y poursuivre sa carrière de nonne.

Voir l'article suivant:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9co-bouddhisme

Cuauhtémoc a écrit:Le royaume d'Ashoka, le grand monarque qui a permis une large diffusion du bouddhisme dans le sous-continent indien, était gréco-bactrien il me semble.
Açoka avait des origines grecques par sa mère je crois.

Cuauhtémoc a écrit:Mais il est bien possible que, sans Alexandre, cette "religion" aurait très bien se développer je pense ; cela n'empêche rien.
Elle aurait peut être pu se développer autrement... mais elle aurait très bien pu ne demeurer qu'une parenthèse historique oubliée comme l'a été le manichéïsme ou l'arianisme chrétien.

Au sujet de la diffusion du bouddhisme via les royaumes gréco-bactriens je te conseille cet excellent ouvrage:
"La route de la soie... ou les empires du mirage" d'Édith et François-bernard HUYGHE. On le trouve au prix de... 10,4 €.
avatar
Skipp
Affranchi
Affranchi

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 44
Localisation : Marne
Loisirs : Détection, Histoire et Terrariophilie
Date d'inscription : 17/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.cegetel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum